Le blog de M MARINI (Histoire-Géographie)

le croquis (et schémas) de géographie au bac

Par M G, publié le samedi 16 septembre 2017 14:54 - Mis à jour le samedi 16 septembre 2017 15:35

METHODE : le croquis (et schémas) de géographie au bac

Le croquis (bac général) = un fonds de carte est fourni

Schémas (bac L et ES) = tracé par l’élève lui même (contours simplifiés ou schématisés). Conseillé dans une composition de géographie (légende simple et non organisée)

A) AU BROUILLON (environ 1/2  heure)

Numéroter chaque feuille de brouillon. N’écrire que d’un côté et impérativement sous forme de notes rapides avec manière de représenter sur votre croquis et avec un tiret par idée (comme appris en classe). 

I* REFLEXION SUR LE SUJET

  1. Ré-écrire le sujet (au propre ET au brouillon) puis …
  2. Réfléchir sur les mots du sujet (« décortiquez le sujet »). Je reprends et j’explique mot à mot les termes (ou expressions) du sujet surtout les limites spatiales et les rapports entre les mots qui composent le sujet (TOUT LE SUJET  RIEN QUE LE SUJET ! )

II* PRISE DE NOTES

  1. Chaque note doit trouver la meilleure traduction cartographiée : plage coloriée, hachure ou figuré ponctuel (pensez au risque de surcharge)
  2. Dès ce stade je réfléchis au problème de la surcharge et de la manière la plus claire de représenter une idée sur ma carte. Je peux tracer au brouillon un petit schémas pour situer déjà les phénomènes et avoir une idée du résultat.
  3. Je relis tout et j’élimine les hors sujets. Je réfléchis : « ai-je TOUT dit sur le sujet ? »

III* L’ACHEVEMENT DU BROUILLON ET CONSTRUCTION DU PLAN 

  1.  Cherchez un bon plan en regroupant sous des titres pertinents l’ensemble de mes notes. Tester le plan trouvé : comptez le nombre de notes par partie pour vérifier son équilibre relatif. Trouvez un bon titre à chaque partie (I, II, III) et sous partie (1, 2, 3)  Refaire si nécessaire (une fois au propre il sera trop tard).
  2. Le plan peut avoir une progression. Choisir soigneusement les titres de chaque partie pour éviter des erreurs fatales. Une partie ne peut répondre à elle seule à tout le sujet ! Evitez les parties qui se répètent (avec les mots différents) = « télescopage de parties ».  
B) REALISER LE CROQUIS AU PROPRE (environ 1h00)

La réalisation de votre travail demande un soin extrême et une attention soutenue.

On ne colorie pas n’importe comment !

Eviter le feutre. Utiliser crayons de couleurs (ou feutres fluo). Préférer les couleurs claires et chaudes (jaune, orange, rose, rouge, vert clair). Par convention : des traits marrons pour les reliefs élevés, des points rouges pour les villes. Le bleu est réservé à l’eau. Les fleuves sont repassés au crayon bleu.. Vous devez savoir « identifier les mers » en bleu sur toutes vos cartes afin d’apprendre le contours des côtes et distinguer la terre de la mer. Coloriez de manière légère sans appuyer. NE PAS OUBLIER LA LEGENDE (qui est essentielle !) : IL FAUT PASSER DE LA CARTE A LA LEGENDE (ou l’inverse) !

Utiliser les hachures et les figurés ponctuels

Placer les noms avant d’hachurer. Hachurez droit (verticalement ou horizontalement). Les hachures diagonales sont + difficiles. Tracez les hachures à la règle et sans serrer.

Les figurés ponctuels sont de petits symboles qui évitent les longs coloriages (ou hachurages) et qui permettent de faire figurer une information précise dans une zone géographique (ne pas en abuser !). Limitez le nombre et la couleur des flèches ! ATTENTION A TOUTE SURCHARGE qui rend le croquis illisible et donc mauvais !

 Comment écrire sur une carte ?

Votre croquis ne peut rester « muet ». Ne pas écrire gros (même si la surface est importante) et utilisez des lettres de la même taille pour le même phénomène. La taille et la police des lettres peuvent montrer une hiérarchie.

Exemple : OCEAN PACIFIQUE, Mer Noire, lac Victoria.

ECRIRE HORIZONTALEMENT SUR LA CARTE même si le lieu à désigner est « penché » (exemple Mer Rouge). Lorsque l’on a pas la place, faire une flèche (évitez  les reports en bas de carte avec des numéros).

La légende doit être aussi très soignée

Le plan apparaît (=/= composition) c’est la légende organisée. Les cartouches de légende sont identiques (taille) et tracés A LA REGLE. Soulignons aussi l’exacte correspondance entre croquis et légende.

POUR RÉSUMER

A) AU BROUILLON

1) Lisez et décortiquez le sujet 2) Prendre des notes avec  une représentation graphique (figurés, couleurs, hachures)

3) Faire un plan pertinent à partir des notes (un titre =/= tout le sujet)

B) AU PROPRE :

4) Le plan (partie I*, II* etc + titres) est apparent. 5) Travail très soigné (“poupoune”) avec les items de légende à gauche et le texte correspondant à droite. 6) Cartouches de légende tracés à la règle.

Pas de carte muette (situer sur la carte des territoires et mers)

Pièces jointes
Aucune pièce jointe
Catégories
  • Méthodes